Les membres de l'Ordre du Mérite qui nous ont quitté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les membres de l'Ordre du Mérite qui nous ont quitté

Message par gypsie le Sam 28 Mar - 15:22

AngeJeliel

Mérite Civil - RIP




Arrow Au service de Clermont par tous les moyens dont elle dispose : maréchal, adjointe au maire ...
Arrow 1 mandat de CaC sous le premier mandat de Jean Nicolas à la mairie de Clermont
Arrow 1er adjoint au maire de Clermont

Arrow Anciennement Maire de Montpensier (2 mandats)
Arrow Ex Maréchale de Montpensier

Arrow 1ère Intendante de l'Ordre du mérite du BA


Le Maire de Clermont, JeanNicolas a écrit:Dame Angejeliel : Elle travaille pour la mairie dans l’ombre sans rien dire à personne pour un salaire médiocre. Je souhaite fortement qu’elle soit récompensée pour cela.


A fait partie du 1er Conseil de l'Ordre du mérite.


Garsende

Officier du mérite civil



Arrow Tribun de Bourbon : Mise en place d'un système de parrainnage
Arrow Remarquable Ambassadrice extraordinaire pour les duché du Somerset et du Worcestershire
Arrow Ancienne greffière du BA
Arrow Ancienne représentante de la corporation des meuniers et boulanger : lutte pour une repartition des salaires plus équitables entre les acteurs de cettet filière.
Arrow Ancienne recruteuse de la guilde du maïs


Le Maire de Bourbon Yorn, qui a demandé son entrée à l'Ordre du mérite, a écrit :

Yorn a écrit:Garsende pour l'aide qu'elle fournit en tant que tribun actuel, pour le temps passé dans ses nombreux bureaux.


Membre du 1er Conseil de l'Ordre du mérite

Sophonxe

Officier du mérite Civil



Arrow  Abbesse de Murat depuis octobre 1454
Arrow Nonce apostolique pour le BA depuis janvier 1455
Arrow Tribun de Murat depuis environ un an (accueil et parrainage des nouveaux)
Arrow Co-fondatrice et responsable de la soupe populaire (pain à 2 écus) à Murat
Arrow Fondatrice et responsable des hospices de Murat
Arrow Ex procureur du BA
Arrow Juge du BA


Le maire de Murat, paulhaguétois, en proposition pour le 1er Ordre du mérite du BA a écrit:Sophonxe :abbesse du village, co-fondatrice de la soupe populaire, tribun (depuis 1 an), fondatrice des hospices

Membre du 1er Conseil de l'Ordre du mérite du BA

Alan_Varthak

Mérite civil - RIP



En deux mots, le petit Alan est un immigré parmi vous ; un cochon d’helvète. Pire encore, un valaisan de Sion, ce qui explique son affreux caractère.

Arrivé au gré des hasards à Thiers, il s’est acclimaté petit à petit à son village. Par hasard, il rejoint l’armée. Une vie de paysans toute calme jusqu’en décembre. Fin décembre, avec ces collègues soldats ils participent à la défense de Thiers. C’est le début de sa carrière militaire .Il monte en grade, première classe puis brigadier. Il prend la tête des services de renseignements de Thiers à la demande du sergent.

Il obtient un poste à la chancellerie, pour les régions de Baden et Würtenberg en raison de ces connaissances d’allemand. Dans la foulée, il devient maire de Thiers pour 2 mandats. Durant le second mandat, il prend en charge la gestion de la garnison de Thiers pendant l’absence du sergent chef et du sergent, en campagne en Anjou. Après un mois à cumulé les deux, il quitte le poste de maire et officie comme CAC de Thiers et maire adjoint. Le cumul des deux fonctions étant bien trop lourd. Il officiera quelques fois comme maréchal pour dépanner.

Il occupe le poste de sergent, tout en restant au grade de brigadier, un brigadier+ comme on les appelle à la COBA. Durant la même période, il. Il est nommé ambassadeur, malgré sa quasi inexistence à la chancellerie. Il intègre le partit politique Agir sous la demande de Dame Shaana, qui fut, paix à son âme, son mentor durant bien des mois. Partit qu’il quittera très rapidement, non convaincu par les personnes présentes. L’habit ne fait pas le moine dit-on … Il intègre l’ordre des cavaliers francs et refuse d’amblée les promotions promises.

Au début de la seconde campagne d’Anjou, alors qu’il espère enfin obtenir son grade de sergent, son objectif dans l’armée. C’est la surprise. Le sénéchal Oya propose son nom au coté de celui de Vlaams au conseil. Il est nommé sénéchal au premier jour de la seconde campagne durant laquelle il mènera les troupes au coté de Willen, sous le regard bienveillant d’Oya.

De retour, il mène de front, sa carrière militaire, municipale et diplomatique. Courtisé par le BAR, il y rentre rapidement, plus par amitié pour certains membres. Les services de renseignements de Thiers sont désaffectés. Puis un jour arrive le moment du constat. Il se disperse de plus en plus et décide de ce recentrer. Il démissionne de la chancellerie ou sa plus grande action aura été de faire acte de présence chaque trois semaines. Un titre ce mérite et celui là, il ne l’a jamais mérité. Il démissionne de la Soule et entreprends de former un nouveau pour prendre sa place comme CAC de Thiers. Pris à partit dans tous les débats, sur ces engagements politiques, (étonnement on le croie de la Fondation), il quitte le BAR désirant rester complètement apolitique pour pouvoir gérer au mieux son poste de sénéchal.

Actuellement je suis actif dans l’armée et les renseignements dont je ne puis en dire plus. Je recherche toujours activement des personnes motivées pour la mairie de Thiers que je tente vainement de lâcher. J’ai ouvert une petite forge et une taverne gérée par ma douce moitié.


Vlaams, maire de Thiers a écrit:Messire Alan_Varthak pour son implication dans la caserne de Thiers et dans la Coba en particulier


A fait partie du 1er Conseil de l'Ordre du mérite

Themis de Penthièvre Balsac dicte "la Douce"

Duchesse de Mauriac et de Combrailles
Baronne de Balsac
Dame de Saint Hilaire de Loulay

Officier du Mérite Civil
Intendante de l'Ordre du mérite



Arrow Adjointe au Maire de Polignac (Avril 1454)
Arrow Maire de Polignac (Juin-Juillet 1454)
Arrow Adjointe au Maire de Montpensier (5 mandats sous Ulrich puis AngeJeliel)
Arrow Prévôt des Maréchaux (Janvier-Février 1455)
Arrow Chambellan du BA (Janvier à Avril 1455)
Arrow Duchesse du Bourbonnais Auvergne (Mai-Juin 1455)
Arrow Ancienne Ambassadrice Extraordinaire du Bourbonnais Auvergne en Limousin La Marche (depuis Septembre 1454)
Arrow Ancien Consul du BA pour l'Alliance du Centre
Arrow Responsable du Panthéon du Bourbonnais Auvergne
Arrow Seconde Intendante Générale de l'Alliance du Centre pour le Bourbonnais Auvergne
Arrow Intendante de l'Ordre du mérite du Bourbonnais Auvergne


Angejeliel a écrit:Pour expliquer un tant soi peu mon choix, simplement parceque l'investissement de Themis pour le duché en entier n'est plus à prouver...
Mandats de maire, de conseillère ducale à différents postes, d'ailleurs les multipliant certaines fois, et même si cela a déplut à quelques uns, j'en connais peu qui aurait abattu la charge de ces postes en plus du sien! Même si elle était secondé, elle a assuré tous ces postes du moment qu'elle a acceptée!
Son grand coeur n'est plus à démontrer, elle est toujours là pour tout un chacun!
Son efficacité non plus d'ailleurs!
Dire oui pour Themis est un vrai engagement et elle le tiens haut la main!
Elle oeuvre pour la paix, ce qui pour moi est quelque chose d'important!
Thémis fait preuve d'un grand dévouement pour son duché et ses habitants, et ce n'est plus à prouver à mes yeux mais juste la remercier pour ce qu'elle est, ce qu'elle a fait!

Garsende a écrit:Du même avis que Ange.
Elle a apporté beaucoup au duché et ce même avant d'être duchesse

Dossier constitué par le Conseil de l'Ordre, suite à son mandat de duchesse du Bourbonnais Auvergne.
Candidature acceptée le 27/07/1455


Amadeus

Mérite civil



Nevitta- a écrit:A mon tour de faire une proposition, celle de Dame Amadeus (qui était venue juste derrière moi pourle choix de Montbrisson).

Je la connais depuis toujours, elle a été un des habitants les plus actifs de Montbrisson, débutant comme conseillère aux moutons (en même temps que moi), avant d'exercer la fonction de maire (moins souvent que moi quand même!!).
Elle est très populaire à Montbrisson, par sa générosité et son désintéressement.
Et si elle est entrée en politique au niveau ducal (dans un parti qui n'est pas le mien), elle le fait dans le but de servir, et jamais on ne l'a vu se livrer à de basses attaques politiciennes, elle...

Ainsi, elle me parait mériter la médaille comme la représentante d'une personnalité essentiellement locale.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, voila sa fiche:

Né(e) le 30 Aout 2005

Dernière adresse connue
Pays : Royaume de France
Comté/Duché : Duché du Bourbonnais-Auvergne
Village : Montbrisson

Niveau : 3
Points de réputation : 255
Argent : 194


Amadeus est forgeron.

Amadeus cultive du blé, du blé.

Dernière connexion le 22 Aout 2007 à 23h59

Ses filleuls : Mallegh - Padock - Dermopps - Diemuse

Profil RP

Je suis née dans une noble famille du duché Bourbonnais Auvergne, mais malheureusement mon père fut assassiné en 1441 dans un complot politique orchestré par ma marâtre, la comtesse de (A......) qui me fit chasser du château et me dessaisit de mon titre.

Heureusement pour moi, je fus recueillis par de vrais amis de mon père, un comte déchu ayant fuit ça région, le père du Comte Seltik de Brocéliande, sa vraie noblesse venant du coeur et non du titre. Il avait réussit à garder sa fortune, mais cachait son histoire de peur qu'elle compromette ses enfants. Il m'a préservé de bien des souffrances et m'a aidé à me reconstruire. Puis Montbrison m'a vu grandir jeune fille courtisée, puis femme.... sa femme, celle de Pinche mon tendre et adoré Pinche que j'ai épousé le 21 avril de l'an 1454. Ce mariage fut célébré par le feu père Assunto, un homme toujours présent à mes côtés, et présent aux côtés de ceux qui en avaient besoin.

Quelques années ont passés depuis les évènements qui ont changé ma vie, mais je n'ai pas oublié les valeurs que ma famille m'a enseignées, et aujourd'hui je vis avec dignité, respect, force et travail. J'ai donc cultivé sans relâche blé et légumes, me permettant ainsi d'acquérir une forge. Ce n'était pas un métier facile que j'avais choisis, et j'ai du mettre au point cent milles ruses et astuces pour compenser ma très petite constitution. Mes faiblesses sont devenues ma force. Ma forge est ma fierté, ainsi, avec beaucoup de travail j'ai pu rentrer à l'université dans la voie de l'Etat le 1er juillet de l'an 1454.

Le 21 Avril de l'an 1454 j'ai épousé Pinche
Le 28 Septembre de l'an 1454 j'ai été élue Maire de Montbrison.
Le 28 Mai de l an 1455 je deviens Capitaine de l armée et conseillère ducale.
****************************************

Maîtrise du Latin : 86%
Maîtrise du Grec : 94%
Maîtrise du Français: 89%

Connaissances historiques de base : 100%
Fonctionnement des institutions : 100 %
Principes du droit :81 %
Techniques de communication : 5 %
Mécanismes de collecte de l'impot : 7 %
Commerce :30%


Pinche, Maire de Montbrisson, pour la proposition au 1er Conseil de l'Ordre du mérite a écrit:Amadeus:

Parce que c'est ma femme déjà  .. Plus sérieusement pour son travail incessant au niveau du village et son accessibilté.

Candidature portée par Nevitta de Saint Chamand et acceptée le 12/09/1455

Foulke

Mérite Civil



Arrow Né le 3 octobre 1453.
Arrow Entré au conseil municipal le 7 Avril 1455
Arrow Maire de Montbrison au mois de Mai 1455
Arrow Ordonné curé le 27 Juillet 1455
Maitrise de la voie de l'Eglise le 1er Mars 1457
Arrow Premier habitant du Bourbonnais Auvergne à avoir terminé les études de théologie
Arrow Décoré de l'Ordre du Mérite du BA en Avril 1457

Nevitta a écrit:Je propose donc la candidature du Père Foulke, qui fut longtemps curé de Montbrisson, et qui s'il n'a pas accompli d'exploit particulier a su dignement représenter la religion dans notre duché. Il est particulièrement respecté à Montbrisson ayant été le successeur du presque saint Assunto.

Je pense que Ivrel pourra vous en parler aussi, en bien j'espère.
Messire Nevitta, 12 Octobre 1455

Pinche, Maire de Montbrisson, en proposition pour le 1er Conseil de l'Ordre du mérite a écrit:Foulke:

Pour son implication dans la vie du village que ce soit comme maire ou comme curé.

Candidature proposée par Nevitta de Saint Chamand et acceptée le 16/11/1455

Willen de Marigny

Vicomte d'Escorailles

Mérite du BA à titre Posthume



Arrow Ex lieutenant de police de Moulins (Mai- Octobre 1454)
Arrow Ex Capitaine de la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais-Auvergne (Novembre-Décembre 1454 et Mars-Avril 1455)
Arrow Ex Connétable de cette même Compagnie (Janvier-Février 1455)
Arrow A mené les troupes bourbonnaises-auvergnates à l'assaut d'Angers
Arrow Membre de l'Etat-major au poste de Mestre de Camp (élu par les officiers le 23 mai),
Arrow A dirigé et formé l'armée sur le terrain (= Armée IG)
Arrow XVIème Duc du Bourbonnais Auvergne (Septembre-Octobre 1455)


ThemisLaDouce, lors de son mandat de Duchesse, à propos de Willen a écrit:Messire Willen, Mestre de Camp et membre de l'Etat Major de la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais Auvergne oeuvre pour bien du Duché depuis de très longs mois.

Il organise et prend part, en collaboration avec le reste de l'Etat-Major, à toutes les opérations militaires depuis Novembre 1454.
Connétable et Capitaine du Bourbonnais Auvergne pendant 3 mandats il mena les troupes de la Compagnie d'Ordonnance dans la Campagne d'Anjou et l'assaut d'Angers en 1455.
Son courage et son abnégation ne sont plus à démontrer en Bourbonnais Auvergne. Il dirige l'armée sur le terrain, armée qu'il a formée (HRP : Comprendre l'Armée IG).
Respecté par ses hommes, je suis fière d'avoir Messire Willen à mes côtés en tant que Conseiller Militaire.


Amadeus a écrit:J' ai cotoyé Willem un mois à la caserne pendant que j etais Capitaine.
J ai peu travaillé avec lui .
C est un peu court pour vraiment se forger une opinion sur une personne.
Je l ai trouvé consciencieux , aimable et travailleur.
J approuve Alan qd il dit que tous nous faisons des erreurs : nous en avons fait , nous en faisons et nous en ferons encore.
En conclusion je ne suis point opposée à son entrée parmi nous

Gypsie a écrit:Je l'ai connu lors de mon passage à la fondation, et plus ample connaissance lors des premiers cours militaires organisés à l'université, conjointement avec la caserne.

Willen, à propos de son mandat de duc a écrit:Ce qui m'a particulièrement marqué... la capacité de certains pairs de France à démontrer par 1+1=3 que vous avez tort et qu'ils ont autant de droits sur les Provinces que sur le Domaine Royal, la loyauté de la majorité du peuple face à l'adversité, le fait d'être appelé "votre Grâce" alors que je ne suis au fond qu'un simple soldat... je suis favorable à l'idée d'un royaume harmonieux mais une remise en question dans ce cas devrait être réciproque, du côté du pouvoir royal. J'ai été stupéfié par exemple de lire que le Roy avait interdit les alliances, ce qui continue de miner l'Alliance du Centre, et de voir qu'un de mes conseillers qui est actuellement duc faisait le jeu de mes opposants les plus virulents.

Même si occuper ce poste est particulièrement usant (je ne suis pas prêt de me représenter pour un quelconque mandat ducal ou municipal), je suis tout de même relativement content de ces deux mois, ne serait-ce que pour avoir pu me rendre compte de l'extraordinaire complexité des relations politiques etc. entre les différentes contrées. Un fait plus concret qui me ravit est la mise en place d'un nouveau système de traque de brigands, très bientôt testé en Bourbonnais-Auvergne.

Alan_Varthak a écrit:Willen homme d’Etat, homme de guerre,…

Willen m’avait dit au avant son élection, si je suis duc deux mois ne se passeront pas sans une guerre. Ce discours qui peut sembler belliciste, n’en n’est point. Exaspérer par des mois de pillage et de coups bas venant du Berry, je savais que si Willen devenait Duc, nous ferions usage de notre puissance, pour calmer notre voisin belliciste.

Willen c’est aussi un duché fort et indépendant. Non pas indépendant de la couronne de France, mais indépendant des paires de France. Ce ne sont pas nos maîtres. Des alliés, ça devrait, des amis, pour certains, mais surement pas nos supérieurs. En gros, c’est garder le duché, avec les prérogatives qui ont fait sa grandeur depuis le début et freiner les ardeurs dictatrices et dominatrices de certains paires de France.

Willen a été égale à lui-même. Il n’a pas changé en devenant duc. Il est soldat, il le reste. Le terme pompeux et les courbettes ne sont pas pour lui.

Dans les reproches, ont pourrait dire un manque flagrant de communication à la fin de son mandat. Chose qui lui a été très durement reprochée. Au vu de Dame Tchii et de notre Duc actuelle, je pense que l’on doit être tellement éprouvé à la fin d’un mandat, qu’on a plus le courage de poster en publique.

Au niveau économique je ne saurais qu’en dire, j’avoue ne pas posséder les connaissances nécessaires.

Il est particulièrement fier de la mise en place d’un nouveau système de brigand.

Je dénote que malgré les attaques virulentes qu’il a subit, aucune menace de rébellion n’a été recensée et que sa demande de destitution a été refusée par le conseil.

Dossier fait par le conseil de l'OdM suite au mandat du Duc Willen et accepté à titre Psthume le 20/05/1456

gypsie

Messages : 40
Date d'inscription : 04/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les membres de l'Ordre du Mérite qui nous ont quitté

Message par gypsie le Sam 28 Mar - 15:23

Tixlu de Lugdarès

Duc de Lapalisse, Baron d'Arfeuilles, Seigneur de Commières, Pair de France

Officier du mérite Civil du BA



Né en terres Vivaroises, c'est le village de Montbrisson qui l'accueillit, en février 1454. Son lac poissonneux et son ambiance sereine lui donnèrent envie de préserver ce havre et de le porter haut en Bourbonnais Auvergne. Il y recommença donc sa vie de zéro. Lui qui était né petit Seigneur dû se faire à la vie de vagabond, et s'y attela sans coup férir, préservant les origines de son nom, le masquant même sous un surnom quasi imprononçable. Installant une petite cahute de bois, il s'adonna à la pêche qu'il dû apprendre, suivant les conseils de feu Assunto, prêtre du village, qui devait le baptiser après quelques mois, quelques jours avant son décès tragique. En parallèle, il s'engagea dans l'Ost du Bourbonnais Auvergne, afin de défendre son village, sous les ordres du lieutenant Barbu, futur Duc de Roanne, dont il devint l'ami.

Carrière militaire : Dès les premiers temps, Tixlu s'investit dans sa garnison. Il dépense ses maigres économies à s'assurer une alimentation saine, pour gagner en force, convaincu qu'il est nécessaire d'être fort et en santé pour défendre son duché et le Royaume. Il participa à quelques patrouilles et à la première mobilisation en Bretagne, qui vit la progression des troupes bourbonnaises stoppée à Bourbon. Toutefois, son investissement fut remarqué et lui permit d'accéder au stade de sergent, qui fut par la suite renommé brigadier lors de la réforme des grades, alors que l'Ost de Bourbonnais Auvergne devint la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais Auvergne. Remarqué par les colonels de l'Etat Major, il devient l'Instructeur de l'Ost et met en place des cours de maniement de l'épée toujours en usage aujourd'hui. Il s'entoure d'une équipe d'instruction avec un assistant et un instructeur en cavalerie. Tixlu créa également le journal de la caserne : L'Eclaireur, où étaient relatées les événements interne ainsi que l'actualité ducale.

Suite à l'assassinat de la Duchesse Zeroukay, baronne d'Aigueperse, il participa à la traque du moine assassin Tremossi, traque fructueuse, et fut juré lors du procès qui mena le moine à l'échafaud.
Cette carrière militaire l'incita à solliciter l'entrée à l'Ordre Royal de la Licorne, où il fut intronisé Ecuyer, parrainé par le Duc Silec de St Nectaire, baron de Mercoeur d'Auvergne. Il dut toutefois mettre sa carrière militaire en réserve, ses fonctions politiques ayant entre temps pris grande ampleur.

Carrière politique :Au niveau local :
Alors Jeune paysan, maraîcher, Tixlu sollicita auprès du maire de Montbrisson d'entrer au conseil municipal afin de favoriser la prospérité de son village. Il obtint ainsi le poste de Conseiller municipal en charge du conseil à l'accession au statut paysan. Il mit alors en place la prise de contact de l'ensemble des vagabonds susceptibles de s'installer pour leur prodiguer conseils avisés et les accompagner dans leur changement de statut. Il mit à profit ce poste pendant de longs mois pour orienter les productions du village et optimiser le rapport offre demande, permettant ainsi à chacun de vivre de ses champs. Il réalisa un gros travail de statistiques afin de servir de base de travail à ses conseils, et, avec l'aide du conseil municipal, décida de promouvoir la filière maïs porc viande qui était moribonde dans le village, alors que de nombreuses denrées étaient en surproduction. Il organisa via ses conseils aux paysans la baisse du prix du maïs pour le rendre compatible avec la production porcine, et permit à Montbrison d'être le plus gros pôle de production porcine du duché, la demande en carcasses étant forte à cette époque. Cette politique fut la démonstration, comme le maire Nevitta l'avait fait avec la filière Honoré et Catherine promouvant le pain bon marché pour les vagabonds, qu'on pouvait par des conseils avisés orienter fortement le marché sans user de l'imposition. Il devient ainsi un pilier du conseil municipal, et s'inscrit fortement dans le pacte d'entraide des Séraphins, très présent à Montbrisson qui est le berceau de ce pacte. A cette époque, le duché du Bourbonnais Auvergne est fortement endetté, souffre d'un déficit croissant et d'une pénurie de céréales causant des difficultés d'approvisionnement des éleveurs en agneaux, veaux et porcelets, à l'origine d'une pénurie importante en viande dans le duché. La production de maïs par Montbrisson ayant grâce à la politique volontariste du conseil pris un essor considérable et atteint une stabilité de prix et de production, il instaura avec l'accord du maire en place Neomarvin666 une charte des producteurs civiques de maïs bon marché (3,5 écus le sac, bien moins cher que les prix en vigueur dans le duché), incitant les signataires à réserver 10 % de leur production pour fournir au bailli du maïs moins cher que le prix de rachat annoncé. Cette charte fut appliquée et suivie par la majorité des producteurs et contribua à la résorption de la pénurie, allégeant à la mesure de leur possibilité les dépenses du duché exsangue. Accédant par la suite à des fonctions au conseil ducal, il devint conseiller en charge des relations avec le Duché de façon à maintenir l'engagement civique du village, qui ne se démentit jamais.

Au niveau ducal : Remarqué à Montrbisson pour ses actions au sein du Conseil municipal, le Seigneur Odin de Viverols le contacta pour organiser un débat de campagne électorale pour les élections ducales. Il prépara donc ses questions et assura le débat entre les têtes de listes pour les élections. C'est en préparant ce débat qu'il put, au regard des programmes, s'intéresser à la politique ducale. Contacté par Barbu, il accepta de rejoindre le parti BAR (Bourbonnais Auvergne Réuni) où il s'investit rapidement, entrant au Conseil Ducal deux mois après son entrée dans le parti. Il entra pour la première fois au conseil en tant que bras droit de la Duchesse Jojolasage, et fut nommé Commissaire au Commerce. Bien qu'en opposition politique, il s'associa avec le bailli Gweltas et le Commissaire aux mines SylD. Ensemble, ils engagèrent des réformes de fond de l'économie du Bourbonnais Auvergne. Le duché, en dette de 100 000 écus et perdant des milliers d'écus chaque semaine, devait être redressé. Après un import de fer, investissement indispensable réalisé par Tixlu, les mines furent optimisées et acquirent un régime de production importante en fer et pierre. Tixlu se chargea de trouver des exports au meilleur prix à ces productions, parvenant finalement à instaurer des contrats d'export pérennes avec le Somerset et l'Aragon, assurant des revenus réguliers et constants au duché. Parallèlement, Tixlu élabora une loi et un décret d'application instaurant l'imposition en Bourbonnais Auvergne. Cette législation encore en vigueur aujourd'hui est un modèle de fiabilité et de simplicité de fonctionnement. Il fit montre également d'une rigueur budgétaire constante et d'un sens redoutable des affaires, permettant la réduction drastique des stocks d'immobilisation réputés invendables du duché. Cette rationalisation des stocks participa à l'assainissement des finances. Reconduit dans ses fonctions de Commissaire au Commerce pour un second mandat par le Duc Barbu, il poursuivit ses efforts conjointement avec le bailli Gweltas. Ensemble ils furent artisans d'une rapide restauration des bénéfices du duché qui en firent l'un des plus prospère du Royaume, dégageant de quoi entretenir sans peine une armée importante, d'alléger les impôts, et de conserver des bénéfices importants. Cela lui valut d'être remercié de cette tâche par le Duc de Roanne qui lui octroya un premier fief en la Seigneurie de Commières.

Il fut aussi à l'origine de nombreux textes de lois, participant activement à la réforme du codex Bourbonnais Auvergnat, organisant en concertation avec les maires la politique commerciale et douanière du Bourbonnais Auvergne, ainsi que sa législation sur les ventes d'armes et les corps d'armée. Ses capacités à travailler dans l'intérêt du duché, y compris avec ses opposants politiques, furent louées dans l'ensemble des formations politiques auvergnates.

Tête de liste aux élections ducales suivantes, il choisi le poste de Juge sous le mandat du Duc Melkio. Il y mena une justice humaine, où sa modération et son sens de la justice furent remarqués. Il acheva la réforme du codex du Bourbonnais Auvergne et s'attela à améliorer le fonctionnement des institutions judiciaires. A l'issue de ce mandat, il fut ennobli à la demande du Duc Melkio pour l'ensemble de ses œuvres, notamment en matière économique. Il reçut ainsi la baronnie d'Arfeuilles.

A l'issue de ces trois mandats, il se présenta une nouvelle fois en tête de liste. Sa liste arrivée seconde au terme des élections, il sut obtenir l'appui de l'ensemble des formations politiques en lice exceptée la Fondation, et accéda ainsi au poste de Duc du Bourbonnais Auvergne, en pleine guerre contre l'Anjou et la Bretagne. Au sein du Conseil, il favorisa la mise en place de structure telles que la chambre législative, organe d'harmonisation et de synthèse des lois, d'un juge d'application des peines, et permis un meilleur fonctionnement des institutions. Il s'investit dans l'élaboration d'un ordre du mérite auvergnat décerné par le peuple et pour le peuple. Toutefois, le contexte géopolitique fit que son action se porta majoritairement sur le terrain diplomatique.

Un an plus tard, en janvier 1456, alors que les menaces de fronde et de défiance du pouvoir Royal font rage, le Duc Tixlu se présente une nouvelle fois en tête de liste du Bourbonnais Auvergne Réunis (Parti BAR) et brigue l'investiture en tant que Duc régnant. A l'issue des élections, il parvient à réunir une majorité large autour de lui et devient le premier Duc réélu du Bourbonnais Auvergne.

Au cour de ce mandat, il articule sa politique autour du retour aux valeurs fondamentales. Tranchant le lien reliant le Bourbonnais Auvergne à la Compagnie Franche des Sentinelles, il ancre en partenariat avec le Comte du Limousin La Marche Dragonnet, puis avec la Comtesse de Ségur Nébisa l'Alliance du Centre dans une philosophie royaliste. Au niveau local, il parvient à fédérer un conseil Ducal en faisant fi des querelles politiques et met les forces de sécurité du duché (douanes, maréchaussée et COBA) au centre de son action. Son mandat débute à ce titre par un passage en revue des troupes, démonstration de force du Bourbonnais Auvergne en place de Clermont. Sous son mandat, la mise en place du renforcement des organes de sécurité par subvention carnée ainsi que l'aguérissement de la COBA aux manoeuvres en armée et la création du corps d'élite des Terribles, en hommage au Duc de Roanne, feu son suzerain, contribuent à élever la COBA au rang d'armée professionnelle.

C'est également au cours de ce mandat que les premiers efforts sont fait pour améliorer le prestige du Bourbonnais Auvergne. Un début d'optimisation des finances ducales est mis en place pour tenir compte au mieux des dépenses engendrées par le fonctionnement des institutions.

C'est suite à un mandat constructif et harmonieux que le Duc de Lapalisse retourne à la vie civile, siégeant à nouveau à la cour des pairs de France et accédant au grade de Conseiller Militaire au sein de la COBA. Il est rapidement rappelé pour devenir intendant ducal du Bourbonnais Auvergne, poste qu'il accèpte et au sein duquel il établira le bilan financier réévalué du duché, servant de base à la poursuite de l'optimisation fiscale pour les conseils suivants.

Suite à une démission, il entre peu avant la mi-mandat dans le conseil Ducal au poste de Porte Parole, qu'il assumera jusqu'à échéance de sa fonction. Entre temps, l'attaque du Domaine Royal par la Bretagne l'incite à prendre les armes pour son Roy. Il prend la tête des Terribles et les mène en Bretagne, où il les engage dans l'armée Edelweiss de mon coeur, dirigée par Averos.

Au niveau du Royaume : En effet, en tant que Duc du Bourbonnais Auvergne, Tixlu s'évertua à porter haut et fort le soutien de sa province à la Couronne de France. Il engagea l'une des plus grandes armées ralliées à l'Ost Royal, et leva le ban et l'arrière ban pour soutenir son Roy et laver l'affront de l'indépendance réclamée par l'Anjou. Il fit tout pour déjouer tant chez les Feudataires qu'à l'Alliance du Centre, les subtils pièges tendus par le Grand Duc Gomoz aux régnants de France au moyen d'invitations à des négociations, qui n'avaient en réalité pour but que de tenter d'instaurer la discorde et les divisions au sein des Duchés du Royaume, pour affaiblir la pairie… La guerre se gagne aussi ainsi. Il teint bon ainsi pour que l'Alliance du Centre reste un allié fidèle et puissant du Roy de France. Ceci lui valut d'être nommé négociateur pour la pairie en Anjou, au côtés du Connétable de France Vinkolat, aboutissant au traité de la Paix d'Angers, qui mit fin à la guerre et vit le retour de l'Anjou dans le Royaume de France. Il reçoit en récompense de son mandat de duc le Duché de Lapalisse.

Charge aux Offices Royaux : Intendant Royal aux Finances. Son efficacité et la rigueur mise en œuvre pour le redressement du duché de Bourbonnais Auvergne valent à Tixlu d'être nommé Intendant Royal aux Finances, sous la direction du Surintendant Juliano di Juliani, puis des Surintendants Fauville de Cheroy puis Shanamir de la Verrerie. Il y mit à disposition des Intendants une version type des lois d'imposition en vigueur en Bourbonnais Auvergne. Il prend en charge les provinces du Bourbonnais Auvergne, de la Bourgogne, de la Touraine et du Berry.

Dès lors, en tant que Pair de France, le Duc de Lapalisse travaille activement au service du Royaume. Il devient président de la Chambre Législative du Bourbonnais Auvergne.

Récupérée de « http://3ans.lesroyaumes.com/index.php/Tixlu »

Sallaberry et Themisladouce a écrit:Nous nous permettons de vous porter une candidature à l’ordre du mérite du B.A. en la personne de sa grâce le duc Tixlu. La liste impressionnante de ses titres et fonctions parle d’elle-même, mais je désirerais étayer tout de même cette demande.

Sa grâce Tixlu a accédé par deux fois au trône ducal en bourbonnais après avoir effectué plusieurs mandats de conseiller ducal. A la fin de son dernier mandat ducal, il a prit un poste de conseiller militaire à la COBA dans lequel il s’est grandement investi. Il s’occupe actuellement à la mise en place du corps d’élite « les terribles » qui vont effectuer leur première mission. Suite au pillage des biens du duché par le seigneur d’Artonne, il a accepté de prendre le poste d’intendant aux finances et s’est occupé à dresser un bilan complet des finances du duché, ce qui a grandement aidé le conseil pour mettre en place. Suite au renvoi du Seigneur de la Moutade, Tixlu s’est retrouvé porte-parole. Il assure actuellement les trois rôles de conseiller militaire, intendant aux finances et porte-parole.
Vous serez surement en accord avec moi pour dire qu’il ne s’agit pas ici de gagner plus de titres, mais bien d’aider le duché alors que ce dernier est dans le besoin.

Nous vous remercions donc de considérer le duc Tixlu pour l’ordre du mérite.

Sieur Sallaberry
Connétable du BA

Dame Themis de Penthièvre de Balsac
Duchesse de Mauriac et de Combrailles, Baronne de Balsac, Dame de Saint Hilaire de Loulay

Candidature portée par Sallaberry et Themis de Penthièvre Balsac et acceptée le 09/06/1456

Sibille



Habitante de Montluçon depuis le 19 août 1454
Meunière

Arrow Tribun de Montluçon depuis mars 1455.
Arrow Animatrice de la ville
Arrow Intendante de la chambre des tribuns
Arrow Marchande Ambulante pour Montluçon


Sallaberry a écrit:
La liste des fonctions de dame Sibille peut sembler courte. Cependant cette liste ne reflète aucunement l’investissement de cette gente personne pour chacune de ces fonctions. Dame Sibille est depuis plus d’un an la force motrice derrière la plupart des animations dans notre ville de Montluçon. Plusieurs fois elle a passé la flamme à de nouveaux arrivants pour qu’ils puissent s’investir et tenter leur chance, mais elle est toujours restée en soutien pour aider et reprendre le flambeau lorsqu’il s’éteignait. Ses actions ne se limitent pas à la ville de Montluçon et je pense qu’elle a souvent prouvé être une actrice active voir majeure dans les animations ducales.
Dame Sibille a par ailleurs un très grand cœur. Elle tend spontanément la main vers tous ceux qui se trouvent dans le besoin et ne ménage ni son argent, ni son temps pour aider les nécessiteux. Ainsi que noté ci-dessus, elle a officié en tant que Marchande Ambulante. Mais uniquement pour le bien de Montluçon et sans jamais demander rétribution en retour.
Si l’on devait désigner un habitant personnifiant la gentillesse, l’abnégation, le don de soi à Montluçon, dame Sibille serait sans nul doute reconnue comme tel par beaucoup d’habitants.


Sibille a écrit:J’aime Montluçon que j’ai peu quitté effectivement depuis près de 2 ans où je m’implique régulièrement afin d’amener quelques filleuls à faire un trajet dont je suis fière : tribun du peuple et ambassadrice, escorte pour le roy, médecin dans notre dispensaire. J’ai essayé de leur montrer le droit chemin et je suis heureuse de voir que certains habitants ont apprécié que je les guide à travers nos quartiers, nos lieux de vie et nos animations. J’ai pris la tête des tribuns et des animations pour créer une équipe qui maintenant me remplace amplement… mais je veille sur eux, les aidant du mieux que je le peux. Ces équipes m’ont permis de porter la réputation des animations au niveau ducal où j’assume une place au niveau du comité des fêtes ducales. Je pense qu’une bonne ambiance maintient le moral des gens et maintenant mon but est de devenir médecin pour compléter l’aide que je peux leur apporter. J’ai déjà eu l’honneur de faire naître quelques enfants et j’espère que ceux-ci transmettront la chaleur d’accueil de Montluçon à tous ceux qu’ils croiseront.


Candidature acceptée le 17/06/1456


Jardin83




Mérite Militaire

citoyen de Montpensier depuis plus de 2 ans.

Arrow Militaire au sein de la COBA depuis juillet 1454.
Arrow Après des responsabilités au sein de la garnison de Montpensier (Sergent Chef), a été nommé Sénéchal à la COBA en Juillet 1455.

Responsabilités ducales :

Arrow Ex Capitaine du Bourbonnais Auvergne (Juillet 1456)
Arrow Ex Connétable (Mai-Juin 1456)
Arrow Plusieurs campagnes menées au cours de sa carrière militaire, en tant que chef de lance, ou d’armée depuis leur création.
Arrow Campagnes locales (chasse aux Brigands, protection des villages en cas d’alerte, contrôle de certains nœuds stratégiques).

Principales campagnes hors Duché :

Arrow Campagne de mars 1456 : 2 mois dans le Poitou pour soutenir nos alliés.
Arrow A la demande de l’ADC, pour stopper l’armée noire , Jardin, à la tête d'une armée, a lancé une attaque contre des brigands, aux portes de la ville de Limoges.
Nos alliés avaient besoin d’un peu de temps pour pouvoir atteindre cette armée, le but recherché était de les stopper à cet endroit.
Ce que l’armée « Jardin - COBA » a fait, au prix de nombreuses pertes dans ses rangs.

Niveau local :

Arrow Ex Maréchal de Montpensier
Arrow Ex représentant des eleveurs Porcins.
Arrow Ex Représentant des Meuniers à Montpensier.

Candidature acceptée le 09/07/1456

Sallaberry

Ancien Duc du Bourbonnais Auvergne

Mérite Posthume



Arrow Maréchal de Montluçon
Arrow Dounier de Montluçon
Arrow CAC de Montluçon durant de longs mois
Arrow Maire de Montluçon (1 mandat)
Arrow Adjoint au maire durant de longs mois
Arrow Capitaine de l'équipe de Soule de Montluçon
Arrow Entre à la COBA en Septembre 1455 (Garnison de Montluçon)
Arrow Intendant général de la COBA
Arrow Membre de l'armée COBA (dirigée par Toflegrand) et de celle de Salah ad'Din ou Ba raka(Wonderanny).
Arrow Capitaine émérite du BA (2 mandats)
Arrow Connétable du BA (1 mandat)
Arrow Création du Corps d'élite de la COBA : "Les Terribles"
Arrow Adjoint au Prévot
Arrow Duc du Bourbonnais Auvergne (Mai-Juin 1456)


Toflgrand, maire de Montluçon, en proposition pour le 1er Conseil de l'Ordre du mérite a écrit:Pour Sallaberry:
Maréchal de Montluçon
CAC de Montluçon depuis 4 mandats
personnage tres integre et fournit un travail d'une tres grande qualité.


ThemisLaDouce a écrit:J'ai connu Sallaberry en tant que Prévôt du BA. J'ai rencontré un homme d'une intégrité rare, d'un sérieux, d'un calme et d'une capacité de travail quasi inégalés. Sans doute l'un des meilleurs Ducs du Bourbonnais Auvergne. Une très grande perte pour notre duché. Un homme qui doit recevoir ce remerciement du Bourbonnais Auvergne pour tout.

Gypsie a écrit:Certainement l'un des meilleurs ducs que nous ayons eu.

Tixlu dans la Patente d'ennoblissement refusée par la Hérauderie a écrit:Par la présente, nous, Thibaud-Xavier de Ludgarès, Duc régnant du Bourbonnais et de l'Auvergne, Duc de Lapalisse, Baron d'Arfeuilles, Seigneur de Commières et Pair de France, avons l'honneur de déposer patente d'ennoblissement en remerciement des mérites accomplis pour le Bourbon Auvergne par Sallaberry.

Natif de Basse-Navarre, de tragiques événements le rendant orphelin l'ont conduit à errer pendant plusieurs années à travers le Royaume avant de se fixer peu avant la Noël, vagabond démuni, à Montluçon. Dès son installation, il s'enrôla dans la maréchaussée en tant qu'aspirant. Il occupa également le poste de douanier plusieurs mois, remplaçant au pied levé l'un d'entre eux ayant trahis le duché. Il passa ensuite maréchal, et, à la faveur du mandat de maire du maréchal Tommy78, s'investit dans la vie politique locale en tant que commissaire au commerce de Montluçon. Il n'a dès lors plus quitté le conseil municipal de cette ville. Il transforma bientôt cette soif d'investissement local en prenant la responsabilité de maire de Montluçon pendant un mandat, avant d'occuper le poste d'adjoint au maire qu'il occupe toujours.

Dès lors se fit sentir le besoin de servir son duché, prolongement de cet investissement sans faille. Démissionnant de la maréchaussée afin de s'engager dans la Compagnie d'Ordonnance du Bourbonnais Auvergne (COBA), il est torturé par ce choix et le fait d'avoir quitté la maréchaussée. Son investissement à la COBA n'en est que plus acharné. Il postule et obtient le poste d'Intendant Général de la COBA, fort de son expérience de maire.

Parrallèlement, il accèpte de devenir capitaine de l'équipe de Soule de Montluçon, ammenant les frus à une occasion à la victoire. Son esprit tactique guide cette expérience autant que son travail à la COBA.

Il se présente alors aux élections ducales en troisième position de la liste ESDL. Il n'est pas élu mais rapidement, le Capitaine Gawel2 tombe malade et décède. Il le remplace au pied levé. Il enchaîna un second mandat de capitaine après avoir été élu aux élections suivantes.
C'est à l'occasion de ses mandats de capitaine qu'il me fut donné de l'observer et d'apprécier son travail, d'une qualité rare. Très organisé, d'un esprit clairvoyant, il assure la cohésion de la COBA avec l'expérience du militaire professionnel et ses capacités d'organisation. Il pose les bases de la création d'un corps d'élite de la COBA, "Les Terribles", établit le budget militaire afin que le duché puisse le mettre en adéquation avec ses ressources, organise et m'assiste dans la revue des troupes. C'est un homme de grande valeur et rarement j'ai pu observer telle efficacité dans le travail d'un conseiller.
Lorsque je décide la mobilisation et l'envoie d'une armée en Poitou, il organise l'accroissement et l'agenda d'une armée déjà amorcée, imprime un rythme et permet de donner la cadence à toute la COBA. C'est lui qui permet la transmission parfaite des ordres et relance chacun en donnant un guide qui permet de progresser rapidement, alors que les réformes sont habituellement longues à mettre en branle.

C'est donc en Duc plus que satisfait, impressionné du travail acharné de son capitaine que j'ai la fierté de déposer patente pour annoblir cet homme en remerciement de son action. Lorsque je lui en parlai, je fus surpris de constater sa modestie et sa droiture. Lorsqu'il me relata son histoire, il ne passa aucun point d'ombre sous silence. Honnête jusqu'au bout des ongles, il est un exemple pour chacun. C'est à ce titre que je demande que la noblesse de coeur dont il fait preuve soit transformée en noblesse de fait.


Jardin83 a écrit:Sallabery ... il a laissé un souvenir impérissable à la COBA en tant qu'excellent Capitaine.
Le meilleur Capitaine que l'on ai jamais eu

Candidature acceptée à l'unanimité le 06/09/1456

Boris11

Mérite Civil



Arrow Né en Artois, à Péronne, de son vrai nom : "Balthazar Oswald Roland Ignas Sauvage, 11ème du nom"
Arrow Maire de Montluçon suite à l’affaire Tisoon - qui voulait piller la ville-  (novembre 1453) ; puis en juin 1454.
Arrow Juge du Bourbonnais Auvergne durant le mandat de Mephistophele (juin 1453)
Arrow Rédaction du 1er Codex du BA
Arrow Procureur du Bourbonnais Auvergne durant le mandat de Zeroukay (mars 1454)
Arrow Ancien Soldat de la COBA
Arrow A été membre des Sentinelles (Compagnie Franche en BA)

Balthazar, Oswald, Roland, Ignas, Sauvage onzième du nom, est né le 10 novembre en Artois dans une famille de noble, dans le petit village de Péronne.
Sa mère décéda l'hiver de ces cinq ans de maladie. Son père continua alors seul à faire son éducation, lui apprenant les rudiments de la Nécromancie. Balthazar appris ainsi à l'age de sept an à lire l'avenir avec des osselet. Trois moi avant ces dix ans des hommes d'église accompagné d'hommes armés firent irruptions dans la demeure familiale arrêtant le père de Balthazar, qui eu le temps, grâce à l'aide d'un passage dérobé, de prendre la fuite. Il appris quelque jours plus tard que son père avait était arrêté pour sorcellerie et qu'il avait était condamné au bûché, et perdit également son rend de noble. On recherché activement son fils afin de lui faire subir le même traitement. Balthazar habitué au luxe dut apprendre à survivre dans cette jungle hostile. Il dut également changé de nom pour éviter le châtiment fatal. Très jeune il décida de faire simple en prenant les initiales de ses prénoms et de son nom B.O.R.I.S. Alors que tout le monde recherché un nobliau pratiquant probablement les magies occulte, personne ne porta attention à ce pauvre va nue pied portant un nom étrange digne des contré froide de l'Est. A ces 20 ans Boris pu s'acheter son premier lopin de terre et faire ces premières rencontre. Il fit ainsi la rencontre d'un petit spéculateur de marché dont le nom était alors inconnue. Ce spéculateur se nommé Mortaurats, devenu maintenant célèbre pour avoir était l'un des principal membre de la pieuvre noir. Quelque temps plus tard il entendit l'histoire d'un sorcier célèbre ayant le dont d'ubiquité, lui ayant permis de prendre procession de la mairie d'Argonne et de la piller. Ce sorcier portait le nom de Brezmaster2000. Celui ci fut rapidement arrêté et brûlé, mais cela fit remonter en Boris des souvenir de son enfance. Il voulait se venger de ce Zippo et de la société qui avait tué son père et l'avait restreint à la mendicité et au vol alors qu'il n'avait même pas dix ans. Boris déménagea encore avec un stock important de blé pour l'époque (plus de 100 sac). Boris connu ainsi la famine et les marchais vide, le pain à dix écus et le maïs à six écus. Autant dire qu'avec son blé il se fit une fortune. Il déménagea alors pour Autun où il fit la connaissance de l'actuel doyen d'AUvergne, le Sieur Ninjaturtel avec qu'il il sympathisa. Boris acheta alors une grosse quantité de viande, étant riche il pouvait ce le permettre. La mairie fut alors inquiété R2D2 maire de l'époque s'empressa alors de demandé pour quel utilité acheter tant de viande. Boris lui répondit alors qu'il voulais faire des expérience et s'installe dans un cimetière. Il fut ainsi connu dans le village comme Boris11 le Nécromant. Le duché décida donc d'ouvrir un dossier sur lui pour sorcellerie (dossier existant réellement d'après d'ancienne connaissance l'époque maréchaux).
Suite à des désaccord avec la mairie au sujet d'une grille de salaire Boris fut chassé d'Autun.
Il S'installa en AUvergne à Moulin ou il retrouva Ninjaturtel avec qui ils montèrent un partie politique, accompagné d'autre compagnons de Ninjaturtel. La FBA (fédération Bourbonnaise Auvergnate) vu alors le jour. Chaque membre se répartie dans différent village afin de couvrir le plus le duché. Boris atterrie alors à Montluçon ou il fit la connaissance de nombreux personnage comme Chrismc maire de son arrivé, Surgeon, Dame Gypsie , le père Schrödinger... .
L'auvergne étant alors un jeune duché, il n'était que deux parti politique à ce partagé le pouvoir. Boris fut nommé Juge pendant deux mandat pendant lesquels il rédigea le premier codex du duché, beaucoup plus simple que l'actuel. La FBA fut ensuite démantelé et Boris rejoignit alors le partie qui dans le temps fut adverse. Il rejoignit ainsi le partie de Sieur Ahauber ce qui lui permis de passer procureur.
Après un mandat très agité Boris quitta la politique pendant quelque mois. Il enchaîna ensuite sur d'autre parti politique à des place non éligible. Boris obtint également la confiance d'habitant de Montluçon de qui lui permis de devenir maire une première fois en étant élus puis plusieurs fois suite à des prises de pouvoir pour absence de maire.
Boris devint alors célèbre dans le village et obtint une place au panthéon du village, maintenant détruit et une avenue dans le village à son nom.
Il devint Soldat du COBA ou il monta rapidement en grade, avant de la quitter.
Boris chercha par tout les moyens à se faire bien voir, afin d'être récompensé par un petit titre de noblesse, mais ces actes furent considéré comme insuffisants pour obtenir quelconque récompense. Il faut dire aussi que Boris avait tendance à se disputer avec les personnes haut placées.
Puis des départs d'anciens se firent, notamment celui de Dame Gypsie après le décès de son marie Surgeon. Boris fut attristé de se départ et de ceux qui s'en suivirent.
Boris devint le gardien de la légende du Fru maintenant oublié. Il fit également une heureuse rencontre en la personne de Dame Severin qu'il épousa. Hélas suite à une trop grande absence la dame eut cru que Boris était mort. Elle décida alors de le quitter et de partir rejoindre sa marraine, où elle rencontra l'amour.
Boris alors seul et oublié pensa alors au suicide. Mais étant devenu croyant, il ne pu se résoudre à abandonner.
Il rejoignit ainsi le Clan des sentinelles récemment reconnu par le duché comme compagnie franche, et repris goût au voyage. Suite à un voyage en compagnie de Dame Sibille il fit la connaissance dans le village de Polignac de la charmante demoiselle Liiz avec qui il garde contact. il prévoit de retourner la voir lors d'un nouveau voyage.

Sallaberry a écrit:Messire Jrag,

Je me permets de vous contacter à propos de l'ordre du mérite. Beaucoup de nos concitoyens sont remarquables, mais je voudrais parler d'un en particulier.

Je voudrais vous recommander messire Boris11. J'ai en effet découvert lorsque vous avez décrit vos impressions sur les maires, combien notre doyen a montré bien des fois un comportement exemplaire, sauvant souvent la mairie de catastrophes.

Je sais qu'il est maintenant moins actif, mais ne devrait-on pas reconnaître les services passés, ne serait-ce que pour préserver la mémoire de Montluçon et rappeler les glorieux faits qui font notre fierté ?

Je pense (mais je peux me tromper) que messire Boris serait touché par cette reconnaissance de la part du Bourbonnais-Auvergne et de ses habitants.

En vous remerciant de considérer ma proposition.

Cordialement,

Sallaberry
pour la mairie de Montluçon

Candidature portée par Sallaberry, cooptée par Jrag de Marigny et acceptée le 16/09/1455


Dernière édition par gypsie le Dim 29 Mar - 11:30, édité 1 fois

gypsie

Messages : 40
Date d'inscription : 04/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les membres de l'Ordre du Mérite qui nous ont quitté

Message par gypsie le Sam 28 Mar - 15:27

Pharacaë

Feu Seigneur d'Entragues



Mérite Posthume

Arrow Conseiller au commerce de Montluçon durant cinq mandats
Arrow Conseiller au commerce de Montbrison durant deux mandats
Arrow Cartographe des plans de Moulins et Montluçon
Arrow Maréchal en chef temporaire de Montpensier
Arrow Concepteur du plan de la Chancellerie du Bourbonnais-Auvergne
Arrow Ambassadeur au grade d'émérite en multiples affections
Arrow Consul affecté au Domaine-Royal
Arrow Vice-Chambellan du Bourbonnais-Auvergne
Arrow Ambassadeur royal au Saint-Empire Teuton
Arrow Poursuivant d'armes de la marche héraldique dite d'Auvergne
Arrow Conseiller ducal, chambellan du Bourbonnais-Auvergne sous le mandat de la Duchesse Themis de Penthièvre Balsac (Mai-Juin 1455)
Arrow Ordonné Prêtre de Clermont, capitale du Bourbonnais Auvergne
Arrow Créateur des Médailles de l'Ordre du mérite
Arrow Créateur des Insignes de la Prévoté et de la Douane (sous le mandat de la duchesse Themis de Penthièvre Balsac)

Pharacaë, dans son autobiogaphie a écrit:C'est à la Tremouille que je me réveillai pour la première fois en Royaume de France. Je venais de faire un long voyage ; j'avais quitté mon île méditerranéenne pour rejoindre ma marraine en France. J'étais désormais seul, mes compagnons étaient partis, je sortis alors une carte ,confectionnée par les bons soins de ma marraine, et me mis dès lors en route.
La Trémouille, Murat, Clermont, Montpensier, et enfin Montluçon ... J'étais enfin arrivé. Je m'installai alors dans une petite bicoque de bois, dans le quartier du Phoenix. Aidé par ma tendre et aimable marraine, je pus m'épanouir rapidement à Montluçon : j'y rencontrai des gens formidables et intéressants, pris part à la vie du village ...

Bref petit à petit je me plus ici et décidai d'y rester pour fonder ma première bergerie de moutons.

Je m'investis également un peu plus dans la vie du village en créant mon cabinet d'archiecte pour rendre service aux Montluçonnais. Je dessinai de nombreux plans dont notamment celui du village.

Après quelques temps, je fus également nommé conseiller au commerce de Montluçon, par Sieur Tredonade et celà perdure jusqu'à présent grâce notamment aux conseils avisés de Sieur Surgeon, merveilleux mari de Gypsie.

Il s'en suit de l'aquisition d'une nouvelle parcelle de potager, je devins alors aussi maraîcher.

L'hiver touchait à sa fin et mes économies grandissaient. Un beau jour je me rendis compte que je disposais d'assez d'argent pour ouvrir une échoppe d'artisan. Je devins donc tisserand au sein de mon échoppe "Le Parchemin de Soie".

Heureuse nouvelle ! Le 12 février 1454, Gypsie enfanta de Stella. J'eus le grand honneur d'être son parrain de baptème.

Je vécus de nombreux jours à Montluçon où je menais une vie heureuse, entourée d'aimables compagnons.

Malheureusement, le vent tourna bien vite à Monntluçon. Tout devint sombre, froid. L'ambiance que j'avais jadis connue s'était évaporée laissant place à la monotonie et aux griefs divers et variés. De plus en plus de personnes malintentionnés faisaient des remarques déplacées sur la halle du village. Cela commençait à en être assez.

Puis vint le jour où Surgeon nous quitta. Nous laissant encore un peu plus seul. Mais en ce même jour naquit son second enfant, Eridan dixit Surgeon II.

Afin de retrouver une atmosphère paisible et de pouvoir recommencer à vivre, Gypsie, une petit groupe d'amis et moi partâmes en direction de Montbrison, espérant des vents plus favorable. Adieu Montluçon, jamais je ne t'oublierais. Que tes fidèles et vrais citoyens en reprennent le contrôle et te fasse retrouver ta splendeur de jadis.

Dès mon arrivée à Montbrison, j'y bâtit ma nouvelle demeure qui s'avéra être un moulin car le village en manquait.

Nonobstant, les choses s'envenimèrent bien vite à Montbrison. A l'image du duché, les gens se querellaient et refusaient de s'écouter. Mes conseils concernant le marché étaient critiqués ou ignorés car ils ne convenaient pas à l'économie, bien trop étatique et statique à mon goût, de Montbrison. Heureusement, ma marraine et mes amis sont là ; ils me permettent de passer toutefois de bons moments.

Eridan, dixit Surgeon II, me propose, alors que je ne m'y attendais le moins du monde, de venir avec lui en Angleterre, à Bridgewater plus exactement. Après quelques réflexions et des adieux, je décide donc de prendre le chemin pour les terres angloises.


Une nouvelle vie commence ici. J'y rencontre des gens bien sympathiques et l'ambiance est y fort agréable.

Avec l'aide d'Eridan, je parviens à accéder à la bourgeoisie et deviens notable. Je puis désormais accéder à l'université et y suis régulièrement des cours. Je tente de m'initier aux fondements et valeurs de la très sainte Eglise Aristoclécienne et ai donc choisi d'orienter mes études vers la théologie. J'espère pouvoir evenir un jour un membre actif de l'Eglise pour servir Dieu mais aussi les autres, de qui j'ai tant reçu.

Suite à l'intervention de Sa Majesté LongJohnSilver, j'ai pu, accompagné d'Eridan, rentrer en Bourbonnais-Auvergne, une terre qui m'est chère mais qui se relève à peine de moult évènements. Ce retour vient à merveille puisqu'il me permet de rendre visite à ma marraine pour son mariage avec l'excellent Odin de Viverols ; ce fut en septembre 1454.

Je décide de me fixer définitivement à Montpensier, petit village qui me plaît fort bien. Espérons que cela dure !

En suite, tout est allé très vite. Suite à une proposition de Gypsie, je présente ma candidature à la Chancellerie du Bourbonnais Auvergne pour devenir diplomate. Cette dernière a été retenue, je deviens donc attaché diplomatique en Aragón. Quelques temps plus tard, je suis promu au rang d'ambassadeur.

Un beau jour, je reçoit une missive de mon Chambellan, le très aimable Sieur Melkio. Icelui me propose de devenir son adjoint, me voilà donc Vice-Chambellan du Bourbonnais Auvergne. Je suis prêt à tout pour m'impliquer et aider mon duché.

Melkio et Thémis, en qui j'avais trouvé de grands amis ont décidés de m'octroyer une seigneurie, devenant ainsi leur fidèle vassal. Ma nouvelle demeure se situe donc sur les terres d'Entragues, fief de la baronnie de Balsac.

Suite à mon déménagement à Clermont, capitale du Bourbonnais-Auvergne, j'ai décidé de rentrer définitivement dans les Ordres, devenant ainsi, après mûres réflexions, prêtre aristotélicien de ma nouvelle ville.

Feu Melkio, dans la lettre de patente pour l'octroi d'une seigneurie au Père Pharacaë a écrit:Messire le Héraut d'Armes d'Auvergne,

Par la présente, moi, Melkio, Baron de Balsac, Chambellan et Procureur du Bourbonnais Auvergne, souhaite faire valoir mon droit à confier une seigneurie attachée à mes terres, le fief d'Entragues, à Messire Pharacaë, Vice-Chambellan du Bourbonnais Auvergne.


Conscient que cette faveur ne peut être accordée qu'à une personne de toute confiance, et méritante, je vous en donne les raisons.

Messire Pharacaë, ami de longue date rencontré à la Chancellerie du Bourbonnais Auvergne, m'a été présenté par Dame Gyspsie, Baronne douairière de Domérat, Vicomtesse de Ravel, Dame de Viverols, comme une personne de confiance.

Nouant tout d'abord des relations professionnelles, vu sa charge diplomatique d'Ambassadeur, puis rapidement de Vice-Chambellan, tant son travail et sa compétence l'amenèrent tout naturellement à occuper de plus larges fonctions.

Messire Pharacaë est devenu, en plus d'un proche collaborateur, un ami fidèle, l'homme de confiance des Balsac. Il est toujours bienveillant et de sage conseil avec les miens. Aussi, lui confier un de mes fiefs est une marque de reconnaissance de l'amitié qu'il me porte. Et la scelle dans un lien de vassalité.

En espérant que la présente vous satisfasse des raisons pour lesquelles je saisie cette noble assemblée,

Bien à vous,

Melkio de Balsac, Chambellan et Procureur du Bourbonnais Auvergne.
Fait à Balsac, le dix de décembre 1454


Gypsie a écrit:Il a fait tant de choses, comme le décor ici, et à la chancellerie. Aussi, le premier cadastre de Montluçon, celui de Moulins, les termes de l'Atlantide, le panthéon (écroulé depuis) de Montluçon, architecte de talent ; brillant économiste, conseiller municipal, thomiste, curé, il en a fait des choses dans la plus grande discrétion. Une leçon d'humilité pour tout le monde. Je le regrette beaucoup mon filleul, il me manque souvent. Un ami cher, sur qui on pouvait compter, toujours. Un caractère original, à la fois très sérieux, mais sachant aussi bien rire et s'amuser.J'en ai eu des fous rire avec lui, Themis peut en dire autant je crois.

Je vous copie ici la dernière lettre qu'il m'a envoyé avant de nous quitter, cela vous permettra de mieux cerner le personnage exceptionnel qu'il était.

Sur le parchemin de Pharacaë il y a écrit:
Entragues, en ces jours nébuleux,


Ma bien chère et estimée Gypsie,


Voilà bien longtemps que je t’ai laissée sans nouvelle, ainsi j’espère vivement que cette missive te parviendra promptement de quelque façon que se soit.

Il est désormais de notoriété publique que je suis depuis quelques temps en proie à des maux qui ne me permettent plus d’accomplir pleinement mes fonctions. Cependant je ne veux pas que tu t’inquiètes, même si mon manque de forces est apparent, même si je suis réduit à n’être qu’un semblant d’Être, qu’il en soit ainsi.
En effet, cette maladie m’a permis de me plonger dans les études et dans la méditation sur les grands mécanismes de ce monde. Au-delà de ces infectons, j’ai beaucoup appris, réfléchi. En l’occurrence, j’ai compris, peut-être un peu tardivement, que la Connaissance ne peut se suffire à elle-même, elle apparaît en fait comme un facteur de cohésion entre les Hommes : elle les rassemble, elle les développe. Seule, de manière pieuse ou plus libertine, elle n’apporte qu’effroi et orgueil si elle n’est pas acquise par un esprit fort de ses convictions. Ainsi, m’interrogé-je sur la réalité même de mon existence. Une telle réflexion, je le crois m’a été fatale, pris dans une sphère qui n’était plus de ma capacité, je me suis accroché à des idées pour perdre le fil de la réalité, et cela je crois m’a coûté mon existence même. Ces jours-ci, revenu à une plus sage raison de par l’ampleur des symptômes grandissants, quand je repense à tout ce que j’ai connu depuis mon arrivée en Royaume de France, je pense que cette vie que j’ai autrefois connu me fut des plus précieuse car c’était en soi une communion avec les autres et un réel apprentissage pour autant. Peut-être ai-je donc fait un jour une erreur qui m’a pris dans un mystérieux engrenage, aujourd’hui j’en paye les conséquences : oublier d’aller de l’avant avec les autres, c’est s’oublier soi-même.
De plus, j’ai appris une chose dans mes livres : ma maladie est tout simplement incurable.

Loin de tout excès de fatalité, je me sais voué à une mort prochaine et espère donc pouvoir te transmettre mes dernières volontés.
Tout d’abord, c’est vers toi que se tournent toutes mes pensées. À toi qui a toujours été là pour moi, toi qui m’a de tous temps épaulé, sache que le lien nous unissant, mêlant amitié, affection et considération, sera intact pour toujours. Tu m’as apporté plus qu’aucun livre n’aurait su le faire, je ne puis donc te léguer que l’amour dévoué d’un filleul envers sa marraine et toute ma considération. C’est ce que j’ai de plus cher.
Ma vie m’a également apporté des amis, que j’ai trop négligé ces temps ci, je le regrette. Ainsi, voudrais-tu transmettre à Thémis de Balsac, dont j’ai appris par Adrien la mort de son époux -non sans me plonger dans une terrible tristesse-,  toute mon affection et ma loyauté. Plus qu’un vassal, ils m’ont traité comme un des membres de leur famille. Qu’ils reçoivent ainsi le salut et l’affection de celui qu’ils ont considérés comme un de leurs enfants, un de leurs frères. Puisqu’il faut en nos temps faire du protocolaire et du formel, que cette missive soit le témoignage une fois mort que je remets mon domaine, à savoir la seigneurie d’Entragues, dans les mains de ceux qui me l’ont octroyé, sans autre indication.
À Ivrel, ensuite. Même si nous ne pûmes discuter longuement, icelle a développé chez moi ma vocation réelle, le sens premier de ma vie. Elle m’a permis de développer et de répandre mon amour pour le Très Haut afin de vivre en communion avec ses divins préceptes. Tous mes remerciements et mes excuses pour n’avoir été ces temps ci disponible pour mes paroissiens, tant la fièvre ne pouvait me retirer de mes offices.
Il y en a d’autres, que je ne pourrai citer, faute de place, faute de temps … Un simple merci gage de toutes mes pensées à leur égard que tout mot ne serait transcrire.

Lorsque le jour idoine viendra, ma chère Gypsie, je ne te demanderai que de transmettre tous mes fonds et biens à la ville de Clermont qui en fera amande honorable pour se développer et développer ses citadins, et en particuliers aux plus démunis. Quant à mes livres, je souhaiterai qu’ils reposent à la Chancellerie, lieu dont je garde d'extraordinaires souvenirs , lieu que j’affectionne plus que tout.

Heureux tu me vois, au moins, que ce mal n’a pu m’empêcher d’écrire et de garder ma personnalité. Espérant ainsi qu’au travers de cette missive, lieu de mes confessions ultimes, le Très Haut sera réceptif à mes angoisses passées et qu’il m’aide à accéder à une vie nouvelle, plus sereine.

Gloire à Aristote et au Divin,
Ton filleul aimant,

Althiof a écrit:Je l'ai peu connu mais je n'ai jamais vu une personne manier les langues et la diplomatie aussi bien et efficacement que lui. Notre diplomatie lui doit presque tout. Ce serait amplement mérité. Il nous a quitté tout en discrétion et ça serait là un moyen de lui rendre un grand hommage

ivrel a écrit:Un curé discret mais efficace, Le BA a perdu un homme de grand talent.

ThemisLaDouce a écrit:Un homme magnifique, beau...Il me manque beaucoup également...

Candidature à titre posthume proposée par le Duc Tixlu.
15 votes exprimés, 14 Pour et 1 Abstention

Tiadriel

Mérite Civil



Arrow Décembre 1454 - Février 1456 : Soeur de l'Ordre du Saint Esprit. Ambassadrice en Bourbonnais Auvergne pour son ordre.
Arrow  Depuis Janvier 1455 : Maréchale de Montbrisson, puis depuis octobre 1456 de Montpensier.
Arrow  Février 1455 : Infirmière de l'ordre du Saint Esprit
Arrow  Participe à la Guerre en Anjou en février 1455.
Arrow  Eté 1455 : Marraine des nouveaux habitants de Montbrisson
Arrow  Septembre 1455 : Devient conseillère ovine de Montbrisson
Arrow  Automne 1455 : Participe à la Guerre dans le Maine
Arrow  Janvier 1456 : Elue bourgmestre de Montbrison
Arrow  Mai 1456 : Adjointe au maire de Montbrisson et tribun remplaçant
Arrow  Octobre 1456 : Conseillère municipale chargée du niveau un de Montpensier
Arrow  Octobre 1456 : Souleuse, membre de l'équipe des bûcherons de Montpensier

Candidature proposée par le Diacre Rick de Montbrisson et cooptée par Aiguemarine, Dame de Sarliève

Candidature acceptée le 14/01 - Mérite Civil
17 votes : 13 Pour / 4 Abstentions

Rick a écrit:Bonjour Dame Thémis,

J'ai vu en chambre des maires, qu'un membre de l'Eglise Aristolécienne pouvait proposer des candidatures à l'ordre national du mérite. En tant que diacre et chapelain de Cournon, j'aimerais donc proposer deux noms. Aiguemarine, Dame de Sarliève, se joint à moi pour appuyer les deux candidatures.

"Tiadriel est une femme d'exception qui se donne dans son travail à fond. Elle n'hésite pas à traquer les bandits et les esclavagistes du B.A et elle leur faire comprendre les lois. Toujours disponible pour aider les nouveaux et les anciens en taverne. De plus, elle est toujours partante pour animer la halle et participer aux différents RP qui s'y trouvent. Elle ne compte ni son temps ni son énergie pour le BA et pour ses habitants...

Tiadriel grande maréchale du duché
Ton temps pour lui tu le donnes sans compter
Tu traques les employeurs indélicats
En les convoquant devant la justice du B.A.

Tu rassures les voyageurs imprudents
Et tente d'arrêter les vils brigands
Qui sévissent jour après jour sur nos routes
En semant sur leur passages troubles et doutes

Tu es à mes yeux une femme exceptionnelle
Qui a su donner ses lettres de noblesse à la maréchaussée
Tu es de cet organisme l'une de celle
Sur qui le prevôt peut compter sans hésiter

Tu étais auparavant soeur du St Esprit
Ils t'ont beaucoup regretté le jour où tu es partie
Tu étais une diplomate, une soeur guerrière
Mais tu étais aussi une grande infirmière

Tu as aussi été de Montpensier et Montbrisson
La très efficace conseillère moutons
Tu es une personne totalement polyvalente
Tu es une femme totalement charmante

A mes yeux tu as totalement ta place
Parmi les plus méritants de ce duché
Tu en as le mérite et la classe
C'est pour cela que je désire t'y faire entrer.

Dame Lap

Mérite Civil



Arrow Représentante des forgerons de Clermont
Arrow Conseillère à l'Animation de Clermont
Arrow Maire Adjointe de Clermont
Arrow Maire de Clermont durant 3 mandats
Arrow Douanière de Clermont
Arrow Militaire à la COBA, investie dans la caserne de la Capitale
Arrow Procureur par intérim et Connétable (Novembre - Décembre 1456)

Candidature proposée par Lanfeust de Toy, Diacre de Clermont et acceptée le 14/01
Pour : 14
Abstention : 3

Votre Grâce, Membres de l'Ordre du Mérite,

C'est en tant qu'ecclésiastique de notre Eglise, étant diacre de Clermont, que je souhaite proposer Dame Lap à l'Ordre du Mérite.

Clermontoise de naissance, Dame Lap a toujours eu à coeur de protéger et défendre la capitale et le duché. Elle s'est souvent investie tant au niveau municipal que ducal et continue encore aujourd'hui. Elle fait tout cela sans jamais rien demander en échange et aide dès qu'elle le peut la communauté.

Dame Lap s'est tout d'abord investie en tant que représentante des forgerons de Clermont où elle excellait avant de rejoindre le conseil municipal à l'animation. Cette tâche n'était pas moins difficile au vue du peu de fréquentation de la Grande halle de Clermont. Ensuite Dame Lap est devenue maire adjointe où elle a continué à s'investir avant d'être élue maire de Clermont.

En tant que Maire de Clermont, sa première tâche a été de remonter les finances de Clermont et de définir une nouvelle politique économique après les réformes royales, ce dont elle a admirablement réussi. Dame Lap a continué à gérer la ville durant trois mandats ayant gagner la confiance des habitants et le respect du conseil municipal.

A la fin de son troisième mandat, Dame Lap a continué d'être présente au conseil municipal à divers postes. Elle a aussi intégrée la douane et la Coba car elle souhaite protéger Clermont au mieux ne rechignant pas au travail et en responsabilité en s'investissant dans les douanes d'autres villages ou dans la gestion de la caserne de Clermont.

Dame Lap a ensuite était élue au conseil ducal. Celle-ci aura cumulée plusieurs postes dû aux absences ou destitution d'autres conseillers. Elle aura réussi à reprendre le poste de procureur délaissé un long moment et celui de connétable en acquiérant la confiance de l'Etat major de la COBA, poste dont elle a toujours la charge aujourd'hui.

Dame Lap est donc reconnue par sa ville comme une personne de grande qualité dont le dévouement et sans limite.

Lanfeust de Toy,
Diacre de Clermont,
Consul et Ambassadeur du BA,
Soldat 1ère classe et Intendant de la garnison de Clermont.

gypsie

Messages : 40
Date d'inscription : 04/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les membres de l'Ordre du Mérite qui nous ont quitté

Message par gypsie le Sam 28 Mar - 15:28

Caddarik

Médaille militaire



Historique militaire :
Arrow  Engagé à l'armée en Août 1453, dès son arrivé (le 8 aout 53)
Arrow  Devient sergent en Septembre 1453 (Garnison de Montluçon)
Arrow  Promu Sergent-Chef début 1454 (Garnison de Montluçon)
Arrow  Devient conseiller militaire de la COBA en Janvier 1456
Arrow  Démissione en Janvier 1454

Faits d'armes :
Arrow  Guerres contre le Berry entre 1453 et 1455
Arrow  Guerre Bretagne-Anjou / Domaine Royal-AdC (Février-Mars 1455)
Arrow  Défense du Duché en guerre contre la Bretagne
Arrow  Guerre Artois / Champagne (Mars-Avril-Mai 1456) : Grièvement bléssé
Arrow  Guerre Bretagne / Domaine Royal (Mai-Juin-Juillet 1456) : Mortellement blessé

Historique civil :
Arrow  Maraicher depuis Aout 1453
Arrow  Forgeron en Octobre 1453, puis Charpentier depuis Avril 1457
Arrow  Haut Fonctionnaire et professeur à l'université depuis Janvier 1454
Arrow  Nanti depuis le 24 Mars 1457
Arrow  Baptisé en la paroisse de Montluçon le 11 décembre 1453 par le père Schrodinger
Arrow  Maire de Montluçon en Décembre 1455
Arrow  CAM en Septembre-Octobre 1456

Naluria Marthun Vaast
Dame de Pleaux

Mérite Civil



Au niveau local :
Arrow Anciennement Conseillère municipale de Bourbon
Arrow Anciennement Infirmière à la COBA dans la garnison de Bourbon - Guerre d'Anjou
Arrow Co-créatrice du parti UNIT en BA
Arrow Hérault du Bourbonnais Auvergne
Arrow Anciennement Consul du BA en Domaine Royal

Au niveau du royaume :
Arrow Greffière royale
Arrow Commandeur du Levant de l'Ordre du Saint Esprit
Arrow Fauconnière royale puis Grand Veneur

Proposée par le Duc MartymcFly au mérite civil. Candidature acceptée le 14/01
Pour : 13
Contre : 2
Abstention : 2

Martymcfly a écrit:Voilà, j'aimerai vous proposer dame Naluria pour entrer à l'Ordre du Mérite, avec comme médaille celle du mérite civil. Naluria a servi dans de nombreuses institutions. Elle a été à la COBA, à la Chancellerie, au Conseil ducal aussi. Et elle est également investie dans les Institutions royales en étant Héraut (Auvergne) et aussi Grand Veneur.

Alethea

Mérite civil



Ducal :
Arrow 12 mars 1457 - 21 avril 1457 : Porte-parole du Bourbonnais-Auvergne
Arrow mai - juillet 1457 : Prévôt du Bourbonnais-Auvergne

Sécurité :
Arrow Volontaire à la COBA a participé a la guerre contre le Berry

Diplomatie :
Arrow  Depuis le 12 novembre 1456 : Ambassadeur du BA en Touraine
Arrow Depuis le 11 février 1457 : Ambassadeur du BA en Cornouailles (Cornwall)

Municipal :
Arrow septembre - novembre 1456 : Tribun de Moulins sous le mandat de Dame Apolonie


Divers :
Arrow Errant de la Licorne, responsable des hommes d’armes .
Arrow Fut écuyère de feue Dame Apolonie

sofio a écrit:Lettre de présentation auprès de l'OdM :

Grande dame ayant œuvré pour son duché, dans une discrétion absolue, toujours en aide permanente des autres, participe a la vie active de moulins et de son village, je souhaitais la remercier de sa collaboration active au sein de la sécurité du BA, ce pendant son mandat et même après.

Oya d'Azayes

Mérite civil



Ducal :
Arrow Connétable (X2)
Arrow Capitaine (X2)
Arrow Procureur
Arrow Juge
Arrow Superviseur des douanes
Arrow Membre très active des services secrets du duché
Arrow Porte Parole

Sécurité :
Arrow Soldat à la COBA
Arrow Colonel
Arrow Sénéchal

Diplomatie :
Arrow  Ambassadrice (comté du Wiltshire en Angleterre)

Animations :
Arrow membre du comité des festes. Présidente.

Municipal :
Arrow équivalent de Tribun à l'époque (Montpensier & Montbrisson)
Arrow conseillère municipale de Montbrisson

Religion :
Arrow Baptisée

Autres :
Arrow Grande Emissaire de la Guilde des Amazones (Nouvellement les Dames Blanches)
Arrow Guerre Anjou & Bretagne
Arrow Guerre de Compiègne
Arrow Ambassadrice Royale pour la Turquie
Arrow Chroniqueur pour le Gutenberg (1e journal du BA)

Acceptée l'unanimité (18 voix pour) le 14 octobre 1458.

Cortina

Mérite militaire



Sécurité :
Arrow Membre de la COBA depuis l'été 1 455.
Arrow Responsable de sécurité du 25 janvier au 19 mai 1458, actuel adjoint sécurité.
Arrow Actuel major de la COBA depuis janvier 1 458. (me semble)
Arrow "Trait d'union" qui renforça les liens entre la maréchaussée et la COBA.

Animations :
Arrow Joueur de l'équipe de soule les "Frus de Montluçon".
Arrow Devient animateur de la ville de Montluçon peu après son arrivée au dit village.

Municipal :
Arrow Tribun durant quelques mandats à partir de novembre 1 456 (terminé avant mars 1 457  Laughing )
Arrow Ex-conseiller pour la filière « carcasses-viande »  durant l'été 1 456
Arrow Conseiller de la filière Lait.
Arrow Ancien marchand ambulant.
Arrow "Il est ce jour toujours au conseil, parsemant ses bons conseils, et toujours la main sur le coeur pour apporter son aide."

Religion :
Arrow Baptisé le 2 juin 1 457.

Divers :
Arrow "Cet homme qui a toujours été fidèle, dévoué, travailleur, actif, courageux. J’irai même à dire héroïque pour tous les combats dans lequel il s'est engagé pour le duché."
Arrow "Un coeur noble."

Lettre de présentation auprès de l'OdM :

Celiane a écrit:Bonjour Membre de l'ordre du mérite,

J'aimerai ce jour vous apporter la candidature l'ordre du mérite de Messire Cortina d'ampezzo pour son dévouement pour sa ville, Montluçon et son duché.

Il a toujours au conseil de Montluçon, d'abord comme animateur, puis conseiller de la filière " viande ", tribun, conseiller de la filière lait et Marchand ambulant. Il est ce jour toujours au conseil, parsemant ses bons conseils, et toujours la main sur le coeur pour apporter son aide.

Concernant le duché, il est rentré dans l'armé durant l'été 1455 pour ne jamais la quitter, toujours partant pour livrer le combat la bataille et défendre le duché ainsi que les allié du duché Membre actif de cette belle COBA, il n'a de cesse de la faire avancer en devenant Major.

il a été responsable sécurité à la coba à compter du 25 janvier 1458 et ce jusqu'au 19 mai 1458.
Au sein de ce poste, le Major Cortina a montré une grande disponibilité, un sens aiguë du devoir, et une grande volonté de continuer à marquer le rapprochement amorcé entre la Coba et la prévôté en ce posant, de par son poste, comme trait d'union efficace et dévoué entre les deux institutions.

Ce pourquoi j’aimerai qu’on lui accorde un peu de reconnaissance en lui accordant cette médaille du mérite civil et militaire.

J’ai recueilli quelques informations pour étayer ma demande que je vous joint à ce courrier.

Cortina d'Ampezzo

Naissance : 4 mars 1435
Arrivée le 4 mars 1455 à Montluçon

Entrée au conseil de Montluçon comme animateur

été 1455 : entrée à la COBA
printemps 1456 : intégration à l’armée Ba-kara
En été 1456 : Conseiller pour la filière « carcasses-viande » pour Montluçon

Baptisé en l'église de Ste Gabrielle à Montluçon le 21 juin 1457, avec pour parrain son ami Toflegrand.

Major de la COBA ;
Conseiller de la filière Lait
Joueur à la Soule dans l'équipe des "Frus de Montluçon" !
Membre Réserviste du Corps d'élite de la COBA : Les Terribles
Ex Conseiller dans la filière Carcasse-viande de la ville de Montluçon.
Ex Tribun du peuple

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette missive mais surtout à cet homme qui a toujours été fidèle, dévoué, travailleur, actif, courageux. J’irai même à dire héroïque pour tous les combats dans lequel il s'est engagé pour le duché.

Cordialement

Celiane de Meulan
Maire de Montluçon

Accepté le 26 septembre 1458, 17 voix pour, une voix contre, une abstention

Guy_kdr

Mérite militaire



Ducal :
Arrow Capitaine (Aout - Septembre 1456)
Arrow Régent (7 Mai 1458 - 14 Juin 1458)

Carrière Militaire :

Arrow Soldat (Juillet 1455)
Arrow Soldat 1ère Classe et Responsable de l'armement de la garnison (Aout 1455)
Arrow Brigadier et Iintendant de la garnison de Thiers. (Octobre 1455)
Arrow Sergent (Mars 1456)
Arrow Sergent Chef de Thiers (Mai 1456)
Arrow Major (Septembre 1457)
Arrow Sénéchal de la COBA (Décembre 1457)
Arrow Juge Militaire de la COBA (Janvier 1458)

Projet dans le domaine :

Arrow Participation à la création des bureaux de liaison COBA - Prévôté au château
Arrow Création des locaux de lutte anti-brigandage de la caserne.
Arrow Création d'une zone d'échange entre les garnisons
Arrow Création de l'académie militaire aux côtés de Favdb.
Arrow Supervision des garnisons de Bourbon et Montpensier au milieu du conflit Berry 1457. Multiples soutiens dès qu’une garnison est en difficulté (récemment Moulins, Polignac). Participation à la gestion de la garnison de Thiers depuis toujours.
Arrow Refonte du système disciplinaire de la COBA (au côté de Favdb principalement).
Arrow Supervision de l’école des officiers.
Arrow Création d’une formation à la lutte contre le brigandage à destination des soldats (avec le Major Corti).
Arrow Réorganisation et simplification des locaux de la caserne, de l’organisation des garnisons.
Arrow Travail continu de rapprochement entre la COBA et la Prévôté.
Arrow Travail continu d'amélioration de la visibilité et de l'image de la COBA

Municipal :
Arrow Conseiller municipal de Thiers pendant plus d'un an (~1455-1456)
Arrow Maire de Thiers (3 mandats : Janvier, Juin et Juillet 1456)
Arrow Maire adjoint (4 mandats)
Arrow Porte-parole de la mairie (3 mandats)
Arrow CAC et CAC adjoint (2 mandats)
Arrow Actuellement membre émérite du conseil municipal,

Religion :
Arrow Baptisé

Autres :
Arrow Participation à la campagne contre le Berry. Intendant de l'armée Mégalouve dirigée par le Sénéchal Oya. (Septembre - Octobre 1455)
Arrow Participation à la campagne de soutien du Poitou (Fevrier - Mars 1456)
Arrow Participation à la bataille contre l'Armée Noire dans l'armée du Sénéchal Jardin, sauvetage de Limoges. (Mai 1456)
Arrow Participation à la campagne de Berry, libération de Bourbon des mains de Gmat dans l'armée Denys du lavoir de Murat, remise de la ville de Châteauroux aux Berrichons dans l'armée des Bûcherons de Garcimore (Octobre - Novembre 1457)
Arrow Etudiante voie de l'Armée
Arrow Joueur de Soule

Accepté le 4 octobre 1458 avec 21 voix pour et une voix contre.

gypsie

Messages : 40
Date d'inscription : 04/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les membres de l'Ordre du Mérite qui nous ont quitté

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum